Bilan lecture manga de l’été 2017

L’automne, ma saison préférée, est arrivée. L’été a été court mais, est-il seulement arrivé un jour ? Quoi de mieux d’ailleurs qu’une bonne lecture pour traverser le mauvais temps ? En France, beaucoup de bonnes séries ont débuté cette année dans le monde du manga, mais malgré l’augmentation de mes séries suivies, cet été a aussi été pour moi l’occasion de rattraper mon retard sur certaines d’entre elles…

Soil de Atsushi KANEKO.

J’ai enfin complété cette série que je voulais absolument terminer avant la diffusion de la saison 3 de Twin Peaks. Le déclic aura été le fait que le volume 6, devenu très difficile à trouver, soit encore disponible sur le site d’Ankama. Je m’étais toujours dit qu’il fallait que je fasse l’acquisition de la série avant que celle-ci soit en rupture et c’était peut-être l’une des dernières chances pour moi.
Une fois de plus, j’ai été absolument transporté par cette série. Je dis “une fois de plus” car cela avait déjà été le cas avec Wet Moon que j’avais absolument adoré. Je trouve que c’est avec cette série que l’auteur explose graphiquement selon moi. Et ce, même s’il n’y a que très peu de scènes d’action. C’est une histoire plutôt posée, qui prend son temps pour envoûter tranquillement le lecteur, mais qui sait faire preuve du savoir faire du talent de KANEKO. Un pallié supplémentaire sera atteint avec Deathco 🖤

 

The World is mine de Hideki ARAI.

Voilà une série qu’elle est bien. Malheureusement, je me suis retrouvé très vite bloqué car le volume 3 est absolument introuvable à un prix décent. Nous avons la série complète à la médiathèque, mais le volume 3 est manquant car pilonné il y a belle lurette. Je me serais contenté d’un volume avec pages qui se détachent si j’avais réussi à mettre la main dessus tellement ma lecture de cette série a été captivante. On suit avec attention l’histoire de ces deux jeunes marginaux aux personnalités opposées dans leur itinéraire destructeur à travers le Japon. Le trait puissant de Arai met parfaitement en forme ce récit énigmatique où une créature gigantesque et énigmatique a fait son apparition et où l’on se demande quelle sera l’issue de cette histoire qui se lit si vite… Ma plus grosse frustration de l’année sans doute. Je veux lire ce volume 3 !!

Tokyo Ghoul de Sui ISHIDA.

Voilà une série que j’avais commencée à l’époque de sa publication. J’avais fait l’acquisition de plus de la moitié des volumes, mais je m’étais arrêté au tome 3 ou 4. Je me suis rendu compte que sa suite, Tokyo Ghoul Re: avait déjà bien avancé. C’était un prétexte suffisant pour me dire de régler ça une bonne fois pour toute. J’avais apprécié à l’époque ce que j’avais lu. Je ne sais même pas pourquoi j’avais interrompu ma lecture. Certes ce n’était peut-être pas révolutionnaire, mais j’aimais bien le principe du personnage qui devait lutter contre ses nouveaux instincts. Ma lecture du volume 7 m’a énormément surpris. Sans spoiler, le passage introspectif est vraiment hallucinant et la scène qui s’en suit est grisante ! On a le droit à quelques moments graphiquement assez dingue, que ce soit dans le dessin ou l’utilisation des onomatopées.
Je ne sais pas encore si je lirai la saison suivante, mais je suis plutôt satisfait de cette première partie.

Après la pluie de Jun MAYUZUKI.

En voilà une histoire touchante. Simple, efficace, racontée avec beaucoup de délicatesse et d’humour. Une jeune femme amoureuse de son patron bien plus âgé qu’elle, plus ou moins méprisé par ses autres employés, divorcé ayant un fils. J’ai peu de choses à dire au sujet de cette série, si ce n’est que les personnages ainsi que leurs sentiments font très vrais et que les séries sentimentales sont réussies à partir du moment où l’on se satisfait d’une histoire simple et qu’on s’attache aux personnages.
À lire !

 

 

Fire Punch de Tatsuki FUJIMOTO.

Le premier volume m’avait bien séduit. J’aimais la noirceur qui s’en dégageait. Le désespoir absolu et la soif de vengeance qui porte le personnage principal. Le trait brut bien adapté à ce récit extrêmement sombre et violent. Bref, j’ai été agréablement surpris par ce premier volume. Un peu moins par la tournure que prend le second.

 

 

 

 

(Cet article est une liste non exhaustive de mes lectures de l’été. J’aurais pu parler de Gantz, publié en “Perfect édition” que je n’avais pas eu l’occasion de lire à cause des tomes en rupture. Je ne parle pas non plus de mes séries coups de cœur commencées un peu plus tôt dans l’année, mais j’ne parlerai peut-être dans un bilan de fin d’année.)

(Visited 32 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *