[Guide du débutant en j2s] Partie 4 – Les jeux de dés

Ce guide du jeu de société a pour but de faire découvrir le monde ludique aux non-initiés et n’a en aucun cas pour but d’être exhaustif. Je vais passer en revue différents aspects du jeu de société « moderne » et faire une sélection de quelques titres dans plusieurs catégories. Il s’agira de jeux accessibles qui, selon moi, représentent une bonne introduction à quiconque voudrait s’essayer à la chose. Il n’est pas question ici d’expliquer les règles de ces jeux non plus. Je n’en ferai qu’un bref résumé.
Et aujourd’hui, je parle de …

JEUX DE DÉS

Qu’il n’en contient que 5 ou 105, un jeu de dés est un jeu avec des dés. C’pas compliqué.

King of New York

Photo : srtoby

King of New York est la « suite » de King of Tokyo. Un jeu dans lequel des monstres géants se tapaient sur la tronche dans la mégalopole à coups de griffes, de pouvoirs variés et de 6 dés (ou un peu plus). J’ai énormément joué à ce dernier, mais je préfère cette nouvelle version bien plus stratégique.
Le principe est simple. Pour gagner, il faut soit atteindre 20 points de victoire, soit être le dernier joueur en vie. On dispose de 5 dés que l’on lance façon Yahtzee, c’est-à-dire que l’on à le droit de relancer jusqu’à trois fois tous ou certains de nos dés en fonction des combinaisons. Attention, il s’agit de combinaisons très simples. Les faces « griffes » font qu’on lance une attaque aux autres monstres. Il y a aussi des faces « éclair » qui nous donne des points d’énergie. En gros, c’est la monnaie du jeu. Ils sont représentés par des petits cubes verts et permettent d’acheter des cartes qui donnent de nouveaux pouvoirs à notre monstre (Comme par exemple lancer un dé de plus, faire un la possibilité de gagner des points de victoire en sacrifiant des points de vie, se soigner de plusieurs PV, …). Les autres faces de dés permettent soit de détruire les bâtiments qui se trouvent dans notre quartier (et donnent diverses récompenses), de se soigner, ou de gagner des cartes trophées qui confèrent des points de victoire. Attention cependant, à force de détruire des bâtiments, les forces de défense interviendront et vous attaqueront à leur tour.
Un jeu fun simple, mais pas dénué de tactique. Il est à noté que ce jeu a été créé par le grand Richard Garfield, créateur de Magic the gathering.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Zombie Dice

Photo : board_game_dame

Ce n’est clairement pas le jeu de siècle. Mais Zombie Dice est assez simple et compréhensible de tous pour être joué pendant l’apéro et en discutant. Les joueurs incarnent des zombies. Pour gagner, il faudra être le premier à manger 13 cerveaux. On mélange les 13 dés de trois couleurs différentes. Les dés verts sont des humains faciles à attraper (avec le plus de faces « cerveau »), les jaunes sont un peu plus difficile (deux faces « cerveau ») et les rouges les plus coriaces (une seule face « cerveau »). Le jeu fonctionne sur le principe du Stop ou encore. À chaque tour, on a autant de relances qu’on le souhaite. Mais plus on relance de dés, plus le risque de se faire descendre par les humains est grand. C’est aux joueurs de savoir s’il vaut mieux s’arrêter pour ce tour et valider les points accumulés ou relancer pour essayer d’en marquer d’avantages. Sachant qu’on ne peut pas relancer les faces « Shotgun » et qu’au bout de trois faces de ce type, le score du tour retombe à zéro et c’est au joueur suivant de lancer les dés.
Zombie Dice est ce genre de jeux dont on apprend les règles en 1 minute et qu’on rejoue de temps en temps avec plaisir.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Bang ! Le jeu de dés

Photo : ianmatt86

Bang ! est à la base, un jeu de cartes qui se joue à minimum 4 et qui est un jeu à identité cachée. C’est-à-dire que les joueurs incarnent différents personnages ayant différents buts. Par exemple, les hors gagnent en éliminant le sheriff et ce même s’il reste d’autres joueurs en vie. Le renégat doit être le dernier joueur en vie. Les adjoints doivent défendre le sheriff et ce malgré le fait que ce dernier ne sache pas, au début, qui est de son côté ou ne l’est pas. Mais très vite, les masques vont tomber. Et c’est d’autant plus vrai dans cette version jeu de dés. Plus rapide, plus bourrin et plus simple sans être une version « pour idiot ».
Le jeu comporte 5 dés. Les faces représentent :
– La dynamite. Les seules faces qui ne peuvent pas être relancées. Au bout de trois dynamites, le joueur perd un point de vie.
– La bière. Le joueur récupère un point de vie pour chaque bière obtenue.
– La flèche. À chaque fois qu’une flèche apparaît, le joueur doit prendre un jeton flèche et le poser devant lui. Lorsqu’il n’y a plus de flèches disponibles, les joueurs perdent autant de points de vie qu’ils ont de flèches devant eux.
– La gatling. Si un joueur obtient trois faces gatling, il fait perdre un point de vie à tous les autres joueurs.
– Les deux faces (1) et (2) qui indiquent qu’il peut faire perdre un point de vie à un joueur qui se trouve à une distance de 1 ou à une distance de 2 de lui. C’est-à-dire à ses voisins directs ou aux joueurs se trouvant à côté de ses voisins directs. Cette notion de distance était déjà présente dans le jeu de cartes et il fallait obtenir de nouvelles armes pour pouvoir tirer « plus loin » ou équiper son arme d’un viseur. La différence c’est qu’ici, les joueurs ne pourront pas éviter les tirs adverses, mais auront plus de points de vie que dans la version précédente.
Voilà pour les règles complètes de Bang ! le jeu de dés. Cette version peut faciliter l’introduction. (Whisky vendu séparément)
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Voici également d’autres jeux de dés que j’apprécie :
– Mille sabords. Un jeu à combinaisons + cartes ou les joueurs sont des pirates qui amassent des butins.
– Formula D, un jeu de course de voiture (qui a déjà plus de 20 ans) avec 7 dés tous différents. 4 faces, 6 faces, 8 faces, 12 faces, 16 faces, 20 faces et 30 faces. Fun et très tactique.
– Quarriors, un jeu de dice-building comportant plus de 100 petits dés. Je n’ai fait qu’une ou deux parties de ce jeu, mais je n’en ai pas gardé une impression extraordinaire. Ce n’est pas mon style de jeu. Il pourrait s’apparenter à du Magic avec des dés. Mais je le conseille quand même car il est assez particulier dans le monde du jeu.

À venir, Partie 5 – Les party games…

[Guide du débutant en j2s] Partie 3 – Les jeux de cartes

Ce guide du jeu de société a pour but de faire découvrir le monde ludique aux non-initiés et n’a en aucun cas pour but d’être exhaustif. Je vais passer en revue différents aspects du jeu de société « moderne » et faire une sélection de quelques titres dans plusieurs catégories. Il s’agira de jeux accessibles qui, selon moi, représentent une bonne introduction à quiconque voudrait s’essayer à la chose. Il n’est pas question ici d’expliquer les règles de ces jeux non plus. Je n’en ferai qu’un bref résumé.
Et aujourd’hui, je parle de …

JEUX DE CARTES

Pas de valets/dames/rois, pas non plus de trèfles/carreaux/piques/cœurs dans ma sélection de jeux de cartes préférés. Il y aura surtout de la stratégie, et de la poilade. C’parti !

Citadelles

Photo : chiara_klein

Citadelles c’est l’un des jeux qui m’a fait plonger dans le j2s. Les règles ne sont pas très compliquées bien qu’il y en ait un nombre assez important pour un novice. Il s’agit d’un jeu à identités cachées. Les joueur choisissent en secret un personnage en débout de tour. ils révèlent ensuite leur rôle en effectuant le pouvoir du personnage qui peut aller de l’assassinat, vole perception de pièces d’or, … Les joueurs ont aussi la possibilité de piocher des cartes de bâtiments et d’en construire un par tour en payant la valeur indiqué sur la carte. Certains bâtiments ont également des pouvoirs. Le but est d’avoir la ville la plus prestigieuse. Voilà pour le résumé des règles. L’intérêt est donc d’essayer de deviner les rôles que choisiront les autres joueurs au tour suivant, de les empêcher d’atteindre leur but tout en essayant de construire les meilleurs bâtiments.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Android Netrunner

Photo : Tadiera

Il y a 3/4 ans, je jouais à Magic the gathering pour la première fois. Par la suite, j’ai découvert un jeu de cartes qui me le fera oublier en un instant. Se passant dans un univers de science-fiction, mettant en scène des mégacorpo et des hacker et se jouant en 1 contre 1 exclusivement, Netrunner a tout ce qui ne me plaisait pas dans Magic (entre autre, le fait d’obtenir des cartes aléatoirement en achetant de nouveaux paquets).

Il va m’être très difficile de résumer les règles de Netrunner en quelques lignes, mais pour faire simple, une partie se déroule comme ceci :
Un joueur incarne une mégacorporation de son choix. Chaque mégacorpo a sa spécialité et un pouvoir qui lui est propre. La mégacorpo va installer des servers en posant des cartes face cachée. Il peut y installer des pièges, des cartes qui vont généré des ressources ou, le plus important, des cartes qui s’appellent des projets. Ces projets sont la clé du jeu. Si la corpo mène un certain nombre de ces projets à bien, elle gagnera la partie. Elle pourra également protéger ses servers en installant des cartes glaces pour les protéger.
L’autre joueur incarne un runner. Ce pirate informatique a pour but de voler des projets à la corpo. S’il arrive à lui en voler pour un certain score (pour 7 points la plupart du temps) c’est lui qui gagne. Les runners sont également divisés en plusieurs « clans » et chaque runner a lui aussi un pouvoir et une spécialisation. Pour lancer des piratages sur les servers de la corpo, le runner pourra installer différents équipements, programmes, armes, etc…

Malheureusement, j’ai rarement l’occasion de jouer à Netrunner car il ne semble pas être très connu en France, mais il s’agit d’un de mes jeux préférés (top 5. Allez, top 3 même !).
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Gloom

Photo : alyonthego

Découvert grâce au fantastique webshow TableTop présenté par Wil Wheaton, Gloom m’a immédiatement tapé dans l’œil. J’ai un faible pour les jeux originaux et uniques. Gloom l’est à plus d’un titre que ce soit dans le fond ou dans la forme.
Chaque joueur a une famille composée de 5 membres qu’il pose devant lui. Le but du jeu est de leur infliger malheurs et tragédies pour que leur moral soit le plus bas possible. Lorsque l’on estime qu’un personnage est au plus bas, il faut lui offrir le repos éternel afin de verrouiller les points de malheur marqués. Celui qui aura le score (négatif) le plus important gagne la partie. Les cartes qui sont jouées sont transparentes et comportent des scores négatifs ou positifs que l’on peut poser sur n’importe quel personnage, même ceux des autres joueurs. En superposant les cartes, les marqueurs cachent les scores des cartes précédentes et ce sera au joueur de décider quand un personnage aura le repos qu’il mérite. Il est donc possible de provoquer des actions heureuses aux autres joueurs pour faire monter leur score. Mais les cartes d’interruption peuvent venir contrer les cartes qui seront jouées.
L’intérêt du jeu va être le côté narratif qui dépendra de l’histoire que les joueurs vont créer ensemble. Une bonne dose d’humour noir sera donc essentiel pour apprécier ce jeu 🙂
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

__________________________________

Love letter

Photo : Hubert Figuière

Jeu minimaliste dont on explique les règles en 20 secondes et dont une manche dure 2 minutes grand max. Chaque joueur reçoit une carte en début de partie puis en pioche une deuxième à son tour. Il en joue une des deux puis c’est au tour du joueur suivant. C’est très simple ! Les cartes représentent des personnages du genre chevalier, sorcier, soldats, princesse, Général, … Lorsqu’on joue une de ces cartes, on effectue l’action décrite par la carte qui peut être « forcer un joueur à défausser sa carte » ou « consulter la carte d’un joueur de votre choix » etc… Le but étant soit d’éliminer les autres joueurs, soit, lorsque la pile de cartes est épuisée, d’être le joueur avec la carte dont le rang est le plus élevé. Un concept très simple mais où il faudra faire preuve de beaucoup de stratégie. (À noter qu’il s’agit d’un jeu japonais qui a subit une refonte graphique lors de sa sortie en occident mais qui est tout de même disponible avec ses illustrations d’origine en France (Celles de la photo)).
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

__________________________________

D’autres jeux de cartes que j’apprécie beaucoup, mais vu que je peux pas parler de 50 jeux dans un seul article, je vous conseille ceux-là alors vous chercher par vous même et vous verrez c’est bien et tout.

– 7 Wonders
– Star Wars le jeu de cartes
– Bang !
– Minivilles
– Les jeux Timeline/CardLine
– Hanabi (jeu de coopération également)
– Off the dead
– Splendor
– Coup

À venir, Partie 4 – Les jeux de dés…

[Guide du débutant en j2s] Partie 2 – Les jeux coopératifs

Ce guide du jeu de société a pour but de faire découvrir le monde ludique aux non-initiés et n’a en aucun cas pour but d’être exhaustif. Je vais passer en revue différents aspects du jeu de société « moderne » et faire une sélection de quelques titres dans plusieurs catégories. Il s’agira de jeux accessibles qui, selon moi, représentent une bonne introduction à quiconque voudrait s’essayer à la chose. Il n’est pas question ici d’expliquer les règles de ces jeux non plus. Je n’en ferai qu’un bref résumé.
Et aujourd’hui, je parle de …

 

JEUX DE COOPÉRATION

Vous n’aimez pas la compétition, vous préférez vous entraidez entre joueurs, jouer contre le jeu pour arriver à un but commun ? Car ce qui compte, ce n’est pas de gagner, c’est l’expérience que l’on vit ensemble.
Et bien ces jeux pourraient vous plaire.

Andor

Photo : Cécilia & Pierre Néou – Juillard

Un jeu très récent fait par un illustrateur bien connu du monde du jeu de société. Il a créé Andor pour ces enfants et les règles ne sont donc pas très compliquées. Mieux, on apprend à y jouer, en jouant ! La partie d’introduction nous apprend ce qui nous est possible de faire et comment résoudre certaines situations.
Andor est un jeu avec un aspect narratif très présent. À mesure que le temps passe ou que les héros tuent des monstres, la légende (ou scénario) va progresser. On doit lire des cartes qui vont modifier les conditions de victoires et/ou apporter de nouveaux éléments en jeu. Le but est donc de réussir un ou plusieurs objectifs avant la fin de la légende. Un système de lancés de dés permet de résoudre les combats, le plateau est divisé en cases et le fait d’explorer la map va faire passer le temps (1h passe pour chaque case que l’on traverse).
En bref, très simple à aborder, très beau et beaucoup de matériel. Andor et l’un de mes derniers coups de cœur en date.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Pandémie

Photo : frederik81

Aaaaah, Pandémie. Ce jeu m’a fait furieusement envie de longs mois avant que je ne l’acquière enfin. Je trouve que le principe de base est déjà génial avant même de jouer. Il faut mettre ses compétences en commun pour sauver le monde d’épidémies de quatre virus. La partie se termine dès que les quatre remèdes ont été trouvés. Le but est donc très simple. Par contre, les conditions de défaite sont plus nombreuses que cela. Les maladies sont symbolisées par des cubes colorés qui seront posés dans différentes villes du monde à chaque tour de jeu. Si une ville dépasse les 3 cubes, la maladie se propage dans les villes voisines… C’est donc aux joueurs de gérer les urgences, échanger des cartes de villes (nécessaires pour trouver les remèdes), voyager dans différentes régions, soigner la population, etc…

Pandémie est l’un de mes jeux préférés et ce malgré le fait que mes parties se sont soldées par des échecs les trois quarts du temps.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Nombreux sont les bons jeux coopératifs, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer à certains des plus célèbres ou des plus appréciés d’entre eux.
Voici donc quelques autres suggestions faites par mes collègues de travail 🙂

– Les chevaliers de la table ronde
– Ghost Stories
– Horreur à Arkham (dont je n’ai joué qu’une seule LONGUE partie)
– Demeures de l’épouvante (Pareille, mais celui-ci m’a bien plus plu qu’Horreur à Arkham)
– Zombicide (Qui peut être une bonne entrée en matière, mais qui ne fait pas partie de mes jeux inoubliables)

À venir, Partie 3 – Les jeux de cartes…

[Guide du débutant en j2s] Partie 1 – Les jeux de plateaux

Ce guide du jeu de société a pour but de faire découvrir le monde ludique aux non-initiés et n’a en aucun cas pour but d’être exhaustif. Je vais passer en revue différents aspects du jeu de société « moderne » et faire une sélection de quelques titres dans plusieurs catégories. Il s’agira de jeux accessibles qui, selon moi, représentent une bonne introduction à quiconque voudrait s’essayer à la chose. Il n’est pas question ici d’expliquer les règles de ces jeux non plus. Je n’en ferai qu’un bref résumé.
Et aujourd’hui, je parle de …


JEUX DE PLATEAUX

Comme son nom l’indique, cette catégorie concerne les jeux dont l’élément principal est un plateau que se partagent les joueurs.

Les colons de Catane (Ou Catane)

Photo : yoppy

L’un des jeux les plus emblématiques auquel je n’ai joué que récemment (il m’a toujours semblé trop… allemand austère). Il s’agit d’une bonne façon d’apprendre les mécanismes du jeu de stratégie et des échanges entre joueurs. Les parties seront à chaque fois différentes car des tuiles sont installées de façon aléatoire en début de partie. Il faut placer ses bâtiments dans les zones qui nous intéressent en fonction des ressources dont on a besoin pour ensuite construire d’autres bâtiments, etc…
Le jeu a connu de nombreuses version dont une dans l’univers de Star Trek.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Les aventuriers du rail

Photo : Steven St. Clair

Un autre best-seller qui a fêté ses 10 ans l’an dernier avec une somptueuse édition anniversaire collector. Encore un jeu de stratégie, mais cette fois-ci, les joueurs piochent des cartes d’objectifs en début (en en cours) de partie qu’ils vont devoir accomplir pour marquer des points. Ces objectifs consistent à relier différentes villes des Etats-Unis en posant des lignes de trains. Les joueurs vont se gêner les uns les autres et il va donc falloir s’adapter à différentes situations : prendre un itinéraire différent que celui qu’on avait prévu, prendre de l’avance sur un objectif, etc … Le matériel est très beau et le jeu sera enrichie par les différentes extensions disponibles (Asie, Europe, Suisse, Inde, …) apportant de nouvelles mécaniques.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

The island

Photo : Krispijn Larrison

Remake d’un jeu des années 80, The island est à chaque fois un succès quand je le propose à des joueurs occasionnels.
Les joueurs contrôlent des aventuriers ayant amassé tout un tas de trésors sur une île volcanique en train de sombrer sous les eaux. Le but est de s’échapper de cette île en sauvant un maximum d’explorateurs, et donc, de trésors. Mais à chaque tour, les joueurs peuvent mettre rendre la fuite de leurs adversaires plus difficile qu’elle ne pourrait l’être en se servant des baleines (qui cassent les bateaux), des requins (qui mangent les nageurs) ou des serpents de mer (qui font les deux à la fois). Un jeu de coups bas familial très simple.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

 __________________________________

Mr. Jack Pocket

Photo : Moi !

Mr. Jack se joue exclusivement à deux. Il s’agit d’un jeu de réflexion à gameplay asymétrique. Un joueur joue les enquêteurs (Sherlock Holmes, Watson et leur chien) qui doivent découvrir sous quelle identité se cache le célèbre tueur en série. L’autre joueur est Mr. Jack et doit essayer de gagner du temps en restant dans l’obscurité ou en se mêlant à la foule. Le jeu pourrait s’apparenter à une partie d’échec pour le côté duel de matière grise dans les rues sombres de White Chapel. Les règles sont très simples, mais il faut faire preuve d’astuce pour réussir à arriver à ses fins.
Une vidéo pour en savoir plus sur ce jeu.

__________________________________

Voilà qui devrait déjà satisfaire votre appétit.
Si toutefois vous souhaitez aller plus loin dans la complexité des règles et des mécaniques, je vous conseille les jeux suivants :

Small World (si vous aimez les jeux à la RISK)
Takenoko (Qui pourrait se rapprocher des Aventuriers du rail)
– Mr. Jack (Pareil que Pocket, mais avec un grand plateau, des cases, des cartes, des lampadaires, … Mais toujours à deux !)
– …

À venir, Partie 2 – Les jeux de coopération…