[REVIEW JEUX DE SOCIÉTÉ] Splendor

La première chose qui m’a attiré chez Splendor, ce sont les illustrations. La thématique Renaissance et le matériel. De jolies cartes arborant de magnifiques peintures digitales ainsi que des jetons style poker symbolisant des pierres précieuses.

Le but. Arriver à 15 points de prestige. Pour ce faire, chaque joueur doit obtenir un certain nombre de cartes sur lesquelles figurent 1, 2, 3, 4 ou 5 points. À chaque tour, les joueurs on le choix entre :
– Prendre 3 jetons pierre précieuse de 3 couleurs différentes.
– Prendre 2 jetons pierre précieuse de la même couleur (à condition que la pile de jetons de la dite couleur contienne au moins 4 jetons).
– Acheter une carte en payant le coût avec ses jetons pierre précieuse.
– Réserver une carte d’une des pioches ou de la zone de jeu en lui attribuant un jeton or (joker).

S’il réserve une carte, le joueur la cache et, lorsqu’il aura assez de fortune pour la payer, pourra utiliser le jeton or pour remplacer n’importe quel jeton de coût de la carte.
Exemple : Si je convoite une carte dont le coût est de 2 diamants (jetons blancs) et 3 émeraudes (jetons verts). Il n’y a plus de jeton vert dans la pile émeraude et je n’en ai que 2. Je réserve la carte (Ce qui peut également empêcher un autre joueur de l’acheter s’il la convoitait), je lui attribue un jeton or. Au tour suivant, je payerai 2 diamants, 2 émeraudes et 1 or pour acquérir la carte définitivement.

Certaines cartes ne rapportent aucun point de prestige. On s’en fout ! L’intérêt premier d’acheter des cartes est surtout qu’il me permettront d’avoir des bonus pour les prochains achats. En effet, chaque carte arbore une couleur (pierre précieuse). Les cartes permettent donc d’avoir une sorte de réduction pour les prochaines acquisitions de cartes.
Exemple : Si j’ai devant moi, parmi mes cartes achetées précédemment, une carte bleue, une carte verte et 3 cartes blanches, que je convoite une carte coûtant 1 bleu, 1 verte et 2 blancs, je pourrai obtenir cette carte gratuitement.

Si une carte rapporte beaucoup de points de prestige, elle sera forcément plus chère. La partie commence donc assez lentement en achetant des cartes “faibles”, puis accélère au fur et à mesure des trésors amassés par les joueurs. Il sera donc important d’observer ce qui se passe chez vos voisins. Plusieurs joueurs peuvent avoir l’œil sur une même carte sans le savoir, mais tous n’auront pas autant de trésor. Il arrive donc souvent qu’une carte nous passe sous le nez juste au moment où l’on avait assez pour l’acheter au tour suivant.
Le dernier point à connaître, est que des personnages illustres rendent visite à des joueurs qui auraient acquit un certain nombre de cartes de telles ou telles couleurs. Par exemple, Machiavel rendra visite au premier joueur qui aura devant lui 4 cartes bleues + 4 cartes blanches. Il fera gagner 3 points de prestige au joueur concerné. La visite du personnage ne coûte aucune action et se déclenche au moment même où la dernière carte nécessaire est achetée.

Splendor est un jeu très agréable à jouer pour faire une partie tranquille, posé. Il n’a que très peu d’intérêt à 2 joueurs. Je vous conseille donc d’y jouer à minimum 3, mais le mieux est d’y jouer à 4. Simple d’accès, il conviendra parfaitement aux soirées où l’on ne veut pas faire de jeu trop compliqué ni trop long, mais demandera tout de même un peu de réflexion en amont et d’adaptation à des situations imprévues.

Il s’agit du premier jeu des Space Cowboys qui rassemble quelques noms connus du jeu de société. Je garde un œil sur leur prochain jeu en préparationBlack fleet histoire de voir dans quel sens ils se dirigent.

________________________
Splendor
Chez Space Cowboys – 2 à 4 joueurs – ~30min – ~25€.

[REVIEW JEUX DE SOCIÉTÉ] The Island

Jouable jusqu’à 4, il se présente sous la forme d’un jeu de plateau, est composé de tuiles et de pions. Vous contrôlez 10 petits explorateurs transportant plus ou moins de trésors récupérée sur une île perdue au milieu de l’océan. Mais là pas de bol, un ancien volcan gronde et l’île commence à s’enfoncer dans les eaux sombres.

On peut s’aider de petites embarcations pour regagner la terre ferme, mais cla ne nous mettra absolument pas hors de danger. Les baleines (brisent les bateaux, mais ne font pas de mal aux nageurs), les requins (attaquent les nageurs, mais pas les bateaux) et les serpents de mer (détruisent les bateaux et bouffent les nageurs) apparaîtront sur le plateau au cours de la partie. Tous seront contrôlables par l’ensemble des joueurs en fonction d’un résultat de dé.
tumblr_mikpp9vH4Y1rh7kuro2_1280Pour symboliser le fait que l’île est engloutie dans les eaux, les joueurs retirent à tour de rôle les petites tuiles qui la constitue. D’abord les tuiles de sable, puis celles de forêt et enfin celles de montagne. Sous ces tuiles, des évènements aléatoires : Apparition de bateau, de monstre marin, de tourbillon, … corseront la partie ou avantageront les joueurs à proximité. Les règles peuvent paraître difficiles à cerner pour des joueurs occasionnels, mais on se rendra vite compte des possibilités stratégiques après la première partie.

Un jeu agréable et joli, relativement rapide (45min la partie), familial et pas trop cher (30/35€).

Vidéo d’une partie de The island sur Tric Trac TV.