L’arcade en médiathèque

En octobre 2011, j’inaugurais le secteur jeux vidéo de notre médiathèque. Et depuis cet époque, je me disais que ce serait quand même cool d’avoir notre propre borne d’arcade. Ayant un budget assez limité, bien que me considérant chanceux compte tenu d’autres collectivités où celui-ci est plus qu’insuffisant, j’ai toujours mis cet objectif de côté…

En parallèle de cela, le but de notre secteur jeux vidéo était de créer un espace convivial, une salle de jeu à l’ancienne avec l’ambiance des salles d’arcade. Gratuite, ouverte à tous les âges, nous proposons aux joueurs des jeux actuels, du retrogaming et du jeu de société. L’échange et la convivialité sont les maîtres-mots de notre “Checkpoint“.

Dans nos activités proposées, il y a entre autres :

  • Du jeu en libre accès façon “faites tourner les manettes”.
  • Des quiz sur les jeux vidéo
  • Des tournois occasionnels : jeux de sports (coupe de monde…), de combat, de courses…

En octobre 2016, alors que notre espace JV fêtait ses 5 ans, nous proposions un certain nombre de machines, dont :

  • Des consoles retro (Megadrive, Dreamcast, N64, …)
  • Trois bornes japonaises SEGA New Astro City de 1994 (Voir photos ci-dessus)
  • Une borne bartop pour deux joueurs (ci-dessous)

L’occasion de nous rendre compte que le public était très réceptif aux jeux old-school joués à l’ancienne. Nous savions déjà que nos usagers (celui qui fréquente l’espace jeux vidéo a entre 10 et 24 ans) appréciaient le retrogaming étant donné que nos nombreuses animations étaient toujours couronnées de succès.

L’idée de proposer du jeu sur borne d’arcade nous paraissait alors tout à fait possible.

L’objectif désormais était non pas d’acheter une borne bartop qui émulerait la plupart des consoles retro… Mais bien de fabriquer nous-mêmes DEUX bornes transportables en partant de presque rien. Coût de fabrication réduit et possibilité de monter un atelier avec les jeunes. D’une pierre, deux coups.

Voici donc la façon dont nous avons procédé…

Nous avons fait découper par nos collègues du service technique. Les plans proviennent de ce forum et le matériau choisi est le MDF, une sorte de bois compressé facile à travailler. Nous avons gardé la structure globale du meuble, mais pas les différentes “features”, comme les aérations par exemple. Puis, pour ce qui est de l’écran, nous avons simplement récupéré de vieux écrans plats de PC que nous avions en stock. Et voilà le premier résultat :Pour que l’objectif “budget minimum” puisse être atteint, nous devions nous contenter de fabriquer ce que nous pouvons fabriquer, ne récupérer ce qui n’est plus utilisé et d’acheter le moins cher possible, quitte à remplacer le matériel défectueux plus tard, si jamais la qualité n’était pas au rendez-vous.

Voici donc le matériel commandé sur Amazon :
Kit Raspberry – 2 x 70,00€
Sticks – 2 x 39,99€ (Nous avions déjà deux autres sticks de ce modèle)
Enceintes – 2 x 12,59€

Des enceintes cheap (qui ont eu quelques ratés par la suite), mais qui font largement de boulot, des sticks d’une bonne marque, mais les moins chers, les plus petits et utilisable sur console ou PC (branchement USB). Nous avons choisi d’intégrer ces sticks tels quels pour limiter les coûts et éviter d’avoir à percer des trous pour chaque bouton à incorporer. Cela aurait été certes, de meilleure qualité, mais trop compliqué par rapport au temps qu’il nous restait à ce moment-là.

Nous avons malheureusement eu la mauvaise surprise de voir que notre service technique avait fixé les sticks légèrement inclinés vers l’écran de chaque côté au lieu de les mettre bien à l’horizontale. Cela partait sans doute d’une bonne intention (confort ?), mais il est plus difficile d’orienter le stick en croix pour se déplacer dans les jeux ou dans les menus. Et quand on sait à quel point certains jeux rétro sont punitifs en ce qui concerne la prise en main, cela peut pauser quelques problèmes… (C’est toi que je regarde Frogger !!)

Une fois le tout branché, il ne restait plus qu’à passer à l’étape de la décoration. Avril 2017, nous avons réuni plusieurs adolescents pendant 4 jours durant les vacances scolaires. Durant une semaine, chaque après-midi, les mêmes jeunes venaient pour un atelier bricolage-déco-test des bornes. L’occasion de découvrir le jeu vidéo des années 1980/90 et de monter une compétition amicale de deux équipes qui s’affrontent pour le titre de la borne la mieux décorées. Prix à la clé, privatiser la salle et mise à disposition exclusive de notre casque de réalité virtuelle (habituellement réservé à des séances plus exceptionnelles).

Peinture, collages, “perles à repasser” pour faire du pixel art… Les jeunes se sont investis et la semaine fut un succès total. Il restera encore quelques détails à peaufiner, comme l’ajout d’une plaque transparente sur laquelle figurera une illustration de jeu vidéo devant les loupiotes pour un effet néon. D’ici quelques semaine, nous allons d’ailleurs les pimper un peu plus, avec l’ajout d’un caisson à roulettes ce qui fera que nous n’aurons pas besoin de table et il sera donc possible de jouer debout.

Quelques remarques : Comme vous pouvez le voir, les perles ne tiennent pas forcément bien, sauf si le motif est assez large, ce qui leur permet de mieux tenir ensemble. Le problème est que certains joueurs s’amusent à les arracher, les gratter… Des retouches sont également prévues pour faire disparaître la peinture arrachée par ces “gratteurs”.

Je mettrai à jour ce billet lorsque les derniers ajouts seront effectués.

(Visited 219 times, 1 visits today)

4 réflexions sur “L’arcade en médiathèque

  1. Bonjour, je suis animateur numerique dans une bibliotheque, je voulais faire une animation qui est copie conforme de la votre mais j’ai eu un probleme pour les droits des jeux dans les émulateurs. Comment avez vous fait ?

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.

      Quel type de problème avez-vous rencontré ? Est-ce un constructeur qui vous a demandé de ne pas pas proposer cette offre ? Votre hiérarchie qui n’était pas d’accord ? Ou bien peut-être que vous n’osez pas utiliser de roms dont vous ne savez pas si les droits ont été abandonnés ?

      S’il s’agit de ce dernier cas, je peux vous conseiller soit de vous rendre sur le site https://www.abandonware-france.org qui vous proposera des roms que vous pourrez utiliser, soit d’installer un ordinateur de bureau dans votre borne avec la plateforme Steam (ou autre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *