[REVIEW MANGA] Gekiga Fanatics

Plus qu’un témoignage sur la naissance d’un grand genre de manga, Gekiga Fanatics est aussi une histoire légère et parsemée d’humour racontant les déboires et les premiers succès de légendes de la “bande-dessinée japonaise”.
Au milieu des années 50, trois jeunes auteurs essaye de s’éloigner du style grand public des mangas de cette époque. D’un côté les mangas à la Tezuka pleins d’humour et dans un style graphique très cartoonesque, inspirés par Disney et l’animation pour enfant. De l’autre, les œuvres faciles qui se vendent bien, les mangas érotiques. Ce qui intéressent nos héros, ce sont les histoires policières, pleines de suspense, d’un ton sérieux et réaliste (qui donnera naissance au Gekiga). Âgés de même pas 20 ans, Tatsumi, Saito et Matsumoto, vont connaître les crises du marché de l’édition, les changements des modes de consommation et les difficultés économiques du Japon d’après-guerre.

tumblr_my5ponOelX1rh7kuro2_1280

Pour les fans de manga vintage, Gekiga Fanatics fait partie de ses jolis petits trésors pour lesquels je remercie Le Lézard Noir de nous gâter.

Gekiga Fanatics chez Le Lézard Noir – One shot.